Des falaises abruptes, des criques cachées et une beauté surprenante ne sont que quelques-uns des innombrables charmes chers à la côte catalane.

Lloret de Mar

Ces dernières années, Lloret de Mar est devenue l’une des destinations préférées des jeunes étrangers pour ses bars et ses boites de nuits. Mais Lloret de Mar est bien plus que des plages et des discothèques. Ce village côtier possède des endroits à couper le souffle.

C’est le cas des jardins de Santa Clotilde, situés sur une falaise impressionnante, où l’on peut découvre une flore incroyable tout en jouissant d’une vue incroyable sur la mer et sa côte. Nous découvrons aussi des vues spectaculaires depuis les chemins traversant  la côte,  nous portant dans des zones de forêt, ce sont les Caminos de Ronda. En plus du paysage, Lloret nous propose une très belle architecture, en particulier le château de Sant Joan, situé au sommet d’une colline, et l’église de Sant Romà en style gothique catalan.

Lloret de Mar

Tossa de Mar

Cette ville nous fera simplement tomber amoureux. C’est l’un des endroits les plus charismatiques et les plus beaux de la région. Se promener dans les ruelles étroites de son quartier médiéval fortifié, la Vila Vella, est un délice. L’idéal est de traverser cette zone, c’est-à-dire sur un petit mont, jusqu’à arriver au phare d’où nous avons une vue spectaculaire sur la côte.

Il est également très agréable de se promener le long de la cote de Tossa, qui s’étend du pied des remparts jusqu’à la plage, ainsi que de Sa Roqueta, un ancien quartier des pêcheurs. N’oublions pas la Casa Can Vicenç gothique : la chapelle de Sant Miquel ou de visiter son musée municipal, reflet du mouvement artistique qui a accueilli la municipalité dans les années 30.

Lloret de mar

Tossa de Mar

Sant Feliu de Guíxols

C’est une belles villes touristiques de la Costa Brava accidentée. Tout en conservant sa tradition de pêche, le village s’est développé ces dernières années grâce à une importante activité touristique et commerciale.

Outre ses plages et ses criques, idéales pour un bon bain, son plus grand monument est un majestueux monastère bénédictin. L’édifice, de style roman, se distingue surtout par la célèbre Porta Ferrada, l’élément le plus ancien du complexe, qui date du Xe siècle.

Les amateurs de randonnées pédestres et cyclistes pourront profiter de cette occasion pour se promener le long de l’itinéraire vert de l’ancienne carriole, un train à voie étroite qui reliait la municipalité à Girona. Début Aout se déroule un magnifique feu d’artifice au-dessus du port et de la mer. Des milliers de personnes s’allongent sur le sable de la plage afin de le regarder. Tout simplement : l’un des plus beaux spectacles vus dans ma vie.

Sant Feliu de Guíxols

Platja d’Aro

Son sable fin représente l’un des centres de loisirs les plus importants de la côte. Ses belles criques et ses plages d’un kilomètre de long sont un paradis pour les amoureux de la mer, surtout si l’on suit la Ronda de S’Agaró Way, qui relie la plage de Sant Pol avec la crique de Sa Conca de S’agaró, offrant une vue imprenable sur la Méditerranée.

C’est une ville avec une grande offre de loisirs, en partie grâce au réseau d’hébergements, boutiques, bars, terrasses et discothèques qui entourent la promenade. Mais à Platja d’Aro, il n’y a pas que le tourisme balnéaire, la ville a aussi un important héritage historique que l’on peut encore voir dans des enclaves comme le Pla de Palol, une villa romaine datant du premier siècle av. En fait, « Platja », est un mélange de tout sans excès : Discothèques à gogo mais quartiers calmes, Campings en nombres de toutes gammes, Plage familiale bondée de monde mais aussi criques sauvages, Restauration pour tous les gouts mais quelques lieux très typiques,….

platja d'aro

Platja d’Aro

Palamos

Palamós mérite une visite, ne serait-ce que pour la dégustation de ses délicieuses crevettes rouges, qui ont fait la renommée internationale de la commune. La richesse biologique de la Costa Brava est le principal secret de la qualité de ces crevettes, qui ont été pêchées depuis les années trente, lorsque l’importation des techniques de chalutage a permis la découverte de zones de pêche importantes dans la région.

Le village possède même un musée de la pêche que nous pouvons visiter pour en savoir plus sur sa tradition maritime. Le meilleur endroit pour déguster ces délicieuses crevettes dans l’un des nombreux restaurants de la promenade de Palamós, avec vue sur la plage et le port. Mieux, impossible. Entre autre, je vous conseille le dernier « resto » du paseo, près du port pour son rapport qualité/prix imbattable, et se situe devant les escaliers montants vers le vielle ville.

palamos

Palamos

Calella de Palafrugell

C’est un de ces villages que nous aimerions ne jamais voir dans les guides de voyage, pour que personne d’autre que nous ne puisse en profiter. C’est probablement l’un des endroits où les caractéristiques de la Costa Brava sont les plus remarquables, car son littoral est parsemé de rochers et de falaises,  qui permettent d’avoir des plages et, surtout, des criques d’une immense beauté.

Préservant comme peu d’autres l’atmosphère d’un village de pêcheurs traditionnel, son plus grand charme réside dans le nombre infini de maisons basses et blanches qui composent son vieux quartier, en bord de mer. Bien que pour profiter d’un bon bain nous devons le visiter en été, il est très recommandable d’y passer en hiver, quand l’affluence touristique baisse et les couchers de soleil continuent d’être d’impressionnants.

Calella de Palafrugell

Calella de Palafrugell

L’Estartit (Torroella de Montgrí)

Torroella est la seule ville sur cette liste qui n’a pas accès à la mer. En fait, elle se situe à six kilomètres de la côte. elle mérite une mention spéciale pour sa vieille ville, qui conserve des éléments architecturaux de grandes valeurs, tels que la tour de Bruixes ou le portail de Santa Caterina.

Le village qui donne accès à la mer est l’Estartit, situé très près  (en fait, ce sont deux centres urbains appartenant à la même administration). C’est une ville traditionnelle de pêche où mêlant une vaste plage et une grande offre touristique, commerciale et de loisirs.

L’une des choses qui nous surprendront le plus dans ce village sont ses vues, puisque d’ici on peut voir les îles Medes. Cet archipel de sept îlots est l’une des plus importantes réserves de flore et de faune de la Méditerranée.

L'Estartit (Torroella de Montgrí)

L’Estartit (Torroella de Montgrí)

L’Escala

Comme dans le reste de la Costa Brava, les plages de sables fins et dorés sont les atouts de l’Escala. C’est l’une des communes qui, avec Rosas, Sant Pere Pescador et Castelló d’Empuries, se trouve dans la baie de Rosas, donc dans le Club des plus belles baies du monde.

En plus de préserver le charme des villages de pêcheurs de la côte de Gérone, l’Escala nous offre beaucoup plus, car à seulement deux kilomètres de la municipalité se trouve le site archéologique grec le plus important d’Espagne : les ruines d’Empúries, vieilles de plus de 2.000 ans. Une curiosité de ce lieu est qu’il a été le point de débarquement en Catalogne de la flamme olympique en 1992, après son voyage en bateau depuis la Grèce.

L'Escala

L’Escala

Rosas

Egalement située dans la baie du même nom, cette municipalité possède une multitude de plages et de criques qui en font une destination de prédilection pour les touristes en quête de soleil et de sable.

Le village dispose également d’un éventail d’activités sportive et de loisirs tel qu’il est obligé de trouver une activité à son goût : parapente, voile, aviron, plongée sous-marine, pêche, surf, randonnée, karting, mini-golf et même des promenades en train touristique sur la promenade, l’ennui n’existe pas à Rosas.

Parmi tous ces plaisirs, il faut aussi trouver du temps pour la culture, car la ville possède d’importants vestiges historiques qu’il faut connaître, comme le dolmen Creu Cobertella, l’un des plus importants de Catalogne, ou le château Trinitat, qui date de 1544.

Rosas

Rosas

Cadaqués

C’est l’un des villages à voir au moins une fois dans sa vie. Situé au nord de la péninsule du Cap de Creus, le village est connu dans le monde entier pour l’un de ses plus illustres peintre, Salvador Dalí, qui y a passé de longues années (en fait, sa maison-musée est l’une des principales attractions de ce village marin).

Même si Dalí ne serait  jamais venu à Cadaqués, cette ville serait quand même très attractive. Au programme : se promener dans les rues remplies de  maisons blanches coté vieille ville ou se promener au bord de la mer en contemplant la baie avec une infinie de petits bateaux ancrés sur une eau limpide, est sans doute l’un des meilleurs souvenirs que nous pourrions vivre en Catalogne.

La beauté, cependant, a un petit revers : le village reçoit quelque fois tant de personnes que cela le rend moins intimiste.

Cadaqués

Cadaqués

Catalogne-immobilier.com